By-pass gastrique Tunisie : court-circuit alimentaire

De toutes les interventions de la chirurgie de l’obésité, le by-pass est sans doute la plus efficace. Aussi connu sous l’appellation de court-circuit gastrique, c’est une chirurgie qui permet la réduction de l’estomac tout en modifiant le circuit alimentaire. C’est pour quoi elle est une chirurgie restrictive et malabsorptive.

bypass gastrique TunisieLe chirurgien se sert des agrafes et des sections pour créer un estomac plus petit (25 ml). Il associe 1 à 2 anastomoses entre l’estomac et l’intestin grêle. Ce petit estomac, a comme la petite poche gastrique d’un anneau gastrique, pour rôle de se remplir rapidement lors de la consommation des aliments. De cette manière, on mange moins et se rassasie plus vite. Le court-circuit quant à lui a pour rôle de provoquer la malabsorption. Le bypass est une technique mixte.

Déroulement de by-pass en Tunisie

L’intervention peut durer jusqu’à 3 h. La partie supérieure de l’estomac est sectionnée de manière à en faire une petite poche. Cette petite poche gastrique correspond au nouvel estomac dont la taille est de 25 ml au plus, et sur lequel l’intestin grêle va être greffé, d’où l’idée du « court-circuit » pour décrire le by-pass gastrique. On peut aussi privilégier un mini bypass, tout dépend du nombre d’anastomose privilégié.

Le mini bypass est plus facile à réaliser de même qu’il est plus facilement réversible. Sa durée d’intervention est moins longue, 1 h tout au plus. Son principal inconvénient reste le reflux gastroœsophagien.

Suites opératoires

Le bypass est peu douloureux. En cas de douleurs, des antalgiques sont nécessaires. Après cette technique de chirurgie de l’obésité, le patient est autorisé à prendre son premier repas liquide. L’arrêt des activités professionnelles et sportives peuvent prendre 1 mois. Durant tout ce mois, l’alimentation doit être essentiellement liquide. Boire lentement, par petites gorgées, pas au-delà de 3 cuillérées, les jours suivants l’intervention. A partir des 2 premières semaines du 2ème mois, une alimentation pâteuse, bien mâchée, et prise dans un intervalle régulier. Une alimentation solide n’est envisageable qu’au 3ème mois. 3 repas par jour et 3 collations. Les aliments gras et les sucres sont à éviter. De même qu’il ne faut pas boire pendant le repas, mais 10 mn avant. Le bypass cependant offre un meilleur confort alimentaire.

Les complications

Le by-pass gastrique est une intervention lourde. Elle peut donc en dehors des complications habituelles de la chirurgie, que sont les risques d’infections, de saignement, de plaie abdominale, avoir des complications particulières comme un traumatisme du foie gauche, des blessures sur la rate, une difficulté de cicatrisation. Cette mauvaise cicatrisation peut provoquer une fuite au niveau de l’agrafe posée sur l’estomac. Le cas échéant, une autre intervention sera nécessaire.

Toutefois, grâce à la laparoscopie ces risques éventuels ont fortement diminué. Les complications postopératoires du by-pass sont de moins en moins enregistrées. Principalement les risques de phlébite ou d’embolie pulmonaire qui sont plus courants chez les personnes obèses.

Résultat

L’intervention garantie une perte de poids de 70 %, soit 5 kg les 6 mois précédents et autour de 3 dès les autres mois.